Lettre à la société

Ça va peut-être de paraître bizarre que je t’écrive. On ne parle pas souvent toi et moi. D’abord, permets-moi de te féliciter. Tu as réussi à nous imposer tes normes. Nous voilà bien rangés dans tes petites cases et on ose rarement franchir les limites. On suit le modèle qu’on nous a appris, sans chercher à comprendre. On est faits pour reproduire la même rengaine. Un seul but à nos vies : l’argent. L’argent pour travailler, pour mieux dépenser, pour travailler à nouveau. 

Grâce à la télévision, à internet et aux réseaux sociaux, tu nous endors. C’était vraiment bien vu d’utiliser le divertissement pour nous éloigner les uns des autres et nous déconnecter du réel. Tu as su utiliser les médias pour cultiver la peur et nous garder sous contrôle. On nous bombarde d’informations. Terrorisme, guerres, inondations, esclavage moderne. La mort est partout. Bientôt la dernière rivière sera imbuvable. Déjà tous les fruits et les légumes sont bourrés de pesticides. La viande est pleine de médicaments. 

Tu nous fais croire aux libertés et à la démocratie. Tu nous fais croire que nous avons le pouvoir. Alors que ceux qui sont au pouvoir ne nous servent pas. Ils ne servent que ceux qui financent leurs candidatures et leur petite élite. Nous les élisons sur des discours et le monde reste le même. 

Tu nous fais croire au progrès technologique. Fruit de notre intelligence, ça nous rend pourtant plus paresseux. Certains doivent trouver ton cocon agréable et douillet. C’est vrai que c’est plus simple de fermer les yeux. Mais un jour il faudra bien sortir du cocon. De toute façon il finira par tomber de l’arbre car il n’y aura plus d’arbre. 

Marthe, Villeneuve d’Ascq (59)

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *