Le projet

Qu’on leur dise que tu es autre chose

qu’une boîte qu’on gave de savoir.

Quelqu’un qui pense le monde,

qui le rêve, qui le dit,

et qui fera le monde demain

S. Roubato Trouve le verbe de ta vie

Dans une société où toutes les générations sont cloisonnées, lycéens et jeunes adultes restent cantonnés à être des gobeurs de savoir et des consommateurs, en route pour s’intégrer à un monde qu’il nous faut pourtant réinventer. Ils ont pourtant un regard aiguisé sur notre époque, et méritent d’être pris en compte dans le débat public.

Ce site est une fenêtre d’accès au regard que portent les adolescents et les jeunes adultes francophones sur notre époque. Sur le modèle du livre Lettres à ma génération de Sarah Roubato (ed Michel Lafon), les 15-25 ans sont invités à écrire une lettre à un destinataire qui ne peut pas répondre (un personnage du passé, un sentiment, un phénomène de société, un objet, un lieu…).

Avec ce site, nous voulons :

offrir aux jeunes un espace d’expression par les mots, en dehors du cadre scolaire. Un lieu d’échange et de découverte où chacun pourra lire la parole d’autres jeunes, près de chez eux, aux quatre coins de leur pays et même au-delà

offrir aux parents et enseignants une fenêtre d’accès à ce que pensent et ressentent leurs enfants et leurs élèves. Leurs préoccupations dans un monde qui les inquiète, leur rapport aux adultes, aux gens de leur âge, leur étonnante autocritique, leurs relations aux autres et leur capacité à plonger en eux-mêmes. 

offrir aux acteurs de l’éducation, animateurs, coachs sportifs, artistes, thérapeutes, enseignants, des outils qu’ils peuvent appliquer dans leurs domaines.  

offrir à tout citoyen soucieux de construire un autre monde un laboratoire de réflexion sur la société de demain, un poste d’observation des malaises de notre époque et de ses potentiels de guérison.

offrir à tous la puissance des mots et de l’écriture pour réapprendre à faire société.

Message aux enseignants : 

Si vous souhaitez proposer cet exercice avec vos élèves… quelle belle idée ! Sachez toutefois que nous ne pouvons pas prendre d’homonymes (c’est à dire de lettres au même destinataire) mais pas de panique ! Il peut y avoir des dizaines de destinataires possibles pour aborder le même sujet, ce qui enseigne à l’élève la multiplicité des angles et des points de vue qu’on peut avoir sur un même thème, par exemple :

  • éducation nationale/école : lettre à mon cartable, à mon agenda, à la fenêtre de ma salle de classe, à mon sourire en sortant de l’école… 
  •  corona virus : lettre à la fenêtre de ma chambre, à la porte de l’immeuble, aux terrasses vides des cafés, à la voix de ma grand-mère…
  • absence : lettre à la chaise vide, à ta tasse du petit déjeuner, au deuxième oreiller, aux étagères vides…

Plutôt que de proposer aux élèves d’écrire tous sur le même sujet, on ne peut que vous encourager à les laisser libres de choisir ce dont ils ont envie de parler, tout en les guidant par exemple dans les “catégories” de destinataires possibles (objet, sentiment, phénomène social, personne disparue, animal). C’est ainsi que toutes les perles que vous trouvez sur le site ont été écrites. Les professeurs étaient toujours très étonnés… laissez-vous surprendre ! De plus en les laissant aborder des sujets différents, les élèves ne se sentent pas en compétition, et ils écoutent et lisent les lettres des autres avec plaisir intérêt et respect. 

Vous trouverez ici un PDF présentant le projet, et des affiches tirées de quatre lettres différentes que vous pouvez imprimer partager et afficher : affiche1-rue affiche2-anorexie,  affiche3-école affiche 4-à mes parents

Genèse du projet

Cette expérience a été menée par l’écrivain Sarah Roubato dans de nombreux lycées professionnels et généraux et établissements d’enseignement supérieurs en France et en Suisse. Elle y a rencontré des élèves de tous niveaux et milieux sociaux. Partout, ils ont écrit des perles ! Bien souvent les lettres les plus poignantes étaient celles d’élèves déclassés ou au faible niveau de français. Ce trésor méritait de devenir autre chose qu’un exercice scolaire.

 

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •