Lettre au temps qui file

Chaque jour j’espère que tout changera, mais ça recommence. Le temps avance et les grains du sablier ne se figeront jamais. Il faut vivre sa vie comme si chaque jour était le dernier. Vivre, pour ne rien regretter. Surtout pas ce qu’on a raté. Aujourd’hui j’ai fait mon deuil. Tu as joué ton rôle de pansement. Je pleure moins, et même je souris, parce que je sens sa présence, comme une bonne étoile.

Je ne sais pas exactement où tu vas m’emmener, mais je sais que j’aimerais aider les autres à réaliser leurs rêves. L’avenir ? Il n’y a rien à dire, rien à écrire. En nous mettant la pression, on nous empêche de briller. On n’a pas besoin de questionnaire, pas besoin de tableaux à remplir pour connaître l’avenir. Si le hasard fait bien les choses, je les ferai par hasard. Sinon ce sera les jeux de dés du destin.

Je n’ai pas peur pour mon avenir, je sais que je finirai quelque part et si je ne suis pas idiote, en chemin je n’aurai pas fait les pires choix.

Fanny, France

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *